Michèle TABAROT, Député de la 9° Circonscription des Alpes-Maritimes

Communiqué de Presse — Le Cannet, le 27 novembre 2016

Michèle TABAROT, Député-Maire du Cannet réagit au résultat de la Primaire de la Droite & du Centre.

J’enregistre avec satisfaction la très belle participation de ce second tour de la Primaire qui confirme celle du premier.

Elle constitue un signe fort en faveur de l’alternance au printemps prochain pour mettre fin à la déplorable gestion socialiste de notre pays depuis 2012.

Je félicite le vainqueur de cette Primaire, François Fillon. J’espère qu’il saura rassembler la droite et le centre pour nous mener à la victoire en Mai et Juin 2017.

311016.Infographie RadioEmotion 2

Invitée de l'émission « Émotion à la Une » pour évoquer à l'antenne la Primaire de la Droite & du Centre et répondre aux questions en lien avec l'actualité de la semaine.

Vous pouvez retrouver mon interview ainsi que l'article de la Rédaction de Nice-Matin.

301016.NM.RadioEmotion MT Vignette

Button PLAY radblanc RÉÉCOUTEZ l'émission
260916.HommageHarkisLeCannet
Cérémonie d'hommage aux « Harkis et autres membres des formations supplétives » au Cannet lundi 26 septembre 

Message délivré par Michèle TABAROT à l'occasion de la cérémonie :

Je veux rendre hommage aux Harkis et à leurs familles pour le sacrifice qu’ils ont consenti afin de défendre la France et les valeurs dans lesquelles ils croyaient profondément.

Le prix à payer pour cette fidélité a été très lourd. Vous avez perdu des proches. Vous avez dû quitter votre terre natale, subir cette blessure de l’exil, que je connais également parce que ma famille a vécu la même.

Les remerciements de la nation n’ont jamais été à la hauteur de votre courage.

Même si le Chef de l’Etat a reconnu hier la responsabilité des gouvernements français, c’est aussi lui qui a multiplié les offenses à la mémoire des Harkis & des « pieds-noirs » et qui a réhabilité les commémorations du 19 mars.

Nous savons tous que cette date n’a jamais marqué la fin des souffrances, bien au contraire, avec les évènements tragiques qui s’en sont suivis.

J’ai d’ailleurs déposé une proposition de loi pour abroger ces commémorations indignes qui ne riment qu’avec douleur.

Depuis toujours je me suis battue pour défendre cette mémoire, parce que votre histoire c’est aussi mon histoire. Je n’ai eu de cesse de rappeler l’injustice que vous avez subie. Je resterai toujours fidèle à cet engagement.

Nous savons que la France doit beaucoup aux Harkis. Ils se sont battus pour elle. Ils ont subi de lourdes souffrances. Ils méritent pour cela le plus grand respect et toute notre reconnaissance.

La nuit dernière, j’ai tenu à être présente dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale pour voter en faveur de la prolongation de « l’état d’urgence » dans notre pays pour six mois supplémentaires.

À l'issue des débats entamés la veille, nous l'avons adoptée – à 4:53 ce matin – par 489 voix contre 26.

Ce vote était incontournable pour conserver certaines capacités d’action face aux menaces terroristes, mais les mesures que contient ce texte restent bien en-deçà de ce qu’il faudrait mettre en œuvre sans perdre plus de temps.

200716.HemicycleAN MT

Voilà qu'une guerre nous a été déclarée. C'est une guerre asymétrique, et pour la remporter nous devons nous donner les moyens de lutter à armes égales contre les terroristes islamistes. La frilosité n’est plus de mise. Il faut désormais du courage et de la fermeté pour faire face à la menace. Cela commande d’aller bien plus loin que la simple reconduction de « l’état d’urgence ».