Michèle TABAROT, Député-Maire du Cannet

180617.VicPégomas foule
Dimanche soir, au QG de campagne de Michèle TABAROT à Pégomas après l'annonce des résultats du second tour des élections législatives de la 9° circonscription… ‹ 18 juin 2017

Je veux remercier les électeurs de m’avoir renouvelé leur confiance et de me permettre ainsi de poursuivre l’engagement qui est le mien à l’Assemblée Nationale comme dans notre 9° circonscription.

Dans une situation nationale inédite, je ne pouvais pas me dérober. Être candidate, c’était mon devoir !

Je tiens aussi à exprimer toute ma gratitude à nos équipes de campagne aux rangs desquels, élus comme militants ne m’ont jamais fait défaut.

Ensemble, nous venons de remporter un magnifique combat politique et cette victoire restera celle de la fidélité à nos convictions de Droite et à nos valeurs.

180617.VicPégomas MTabarot

Les Français ont souhaité accorder une majorité au nouveau Chef de l’État. Dans l’intérêt de notre pays je souhaite qu’il réussisse.

Je veux ce qui est bon pour la France. Je n’aurai aucun état d’âme à voter les lois qui iront dans le bon sens, pour libérer notre économie, nous protéger face au terrorisme... mais je m’opposerai résolument à tout ce qui sera contraire à nos valeurs.

Vive notre 9° circonscription... Et Vive la France !

Bien fidèlement,
Michèle TABAROT

160617.ITW NiceMatin
Solidement implantée sur le territoire de cette 9° circonscription, Michèle TABAROT ne s’avoue pas vaincue. Loin de là… ‹ Nice-Matin du 16 juin, propos recueillis par P. Primi

Vous attendiez-vous à un tel résultat au premier tour ?

Oui je l’avais dit. Le Président Macron a fait des débuts plutôt sympa, sans accroc, il « marche sur l’eau ». Du coup on s’attendait à cette vague. Même ici. Je vois des amis qui ont été de bons députés et qui sont emportés au premier tour. J’ai plutôt mieux résisté.

Pour vous la cause est nationale et non locale ?

Certainement. Avant le premier tour, les électeurs ne connaissaient pas mon adversaire, même si elle a une histoire politique. Depuis, on sait qu’elle a été présidente des Verts 06, qu’elle a soutenu Alain Lipietz dont je rappelle que son programme comprenait l’ouverture des frontières, le vote des immigrés, les 32 heures, la régularisation des sans-papiers.

Bref, elle est de gauche et même d’extrême-gauche. Elle veut incarner le renouveau mais elle a déjà été candidate aux cantonales et aux législatives à Cannes. Seule l’étiquette a changé. Mais comment parviendra-t-elle à concilier la loi Travail et son engagement politique et syndical d’hier ? C’est un peu la faiblesse des candidats d’En Marche mais les électeurs ne s’en rendent peut-être pas vraiment compte.

Alors, comment inverser la tendance du premier tour en votre faveur ?

Il y a un potentiel d’électeurs partout. Nous allons chercher les abstentionnistes dans chaque commune, nous allons parler à chaque électeur, y compris ceux qui, au premier tour, ont voulu donner une majorité au Président.

Et que leur dites-vous ?

Nous leur expliquons qu’il faut un contre-pouvoir, ou au moins la présence à l’Assemblée de gens libres de dire ce qui est bien et ce qui ne l’est pas. Je l’ai déjà dit, je voterai certaines propositions, comme la loi Travail et d’autres pas, comme la hausse de la CSG.

A vos yeux, comment expliquer l’abstention massive au premier tour ?

Deux primaires, la présidentielle, un climat catastrophique où on n’a parlé que des affaires et pas des programmes... Les gens en ont assez. Ils ont l’impression d’avoir fait leur boulot en choisissant un Président. Ils ne réalisent pas que le Parlement peut changer la politique.

Quel message leur adressez-vous ?

Mobilisez-vous. Votez. Au premier tour, certains n’avaient pas vu venir le danger. Il faut qu’ils soient là dimanche.

Votre atout ?

Ma proximité avec ce territoire, ses élus et ses habitants, ma connaissance des dossiers. Et ma constance dans mes convictions.

Retrouvez le débat de l'entre-deux tours diffusé sur France 3 Côte-d'Azur où j'ai pu confronter ma vision pour notre 9° circonscription à celle de la candidate "En Marche"...

L'heure est à la clarté ! Clarté sur les convictions... Clarté sur les valeurs : autorité, respect, travail, laïcité, solidarité... Mais aussi sur la connaissance des problématiques de notre territoire et des projets que nous avons construits ensemble.

Ce dimanche 18 juin, au second tour des élections législatives, j'aurai besoin de vous ! Faites le choix d'une élue engagée toujours restée fidèle à ses valeurs 🇫🇷

070617.RPublCannet salle
Une salle archi-comble. Des militants, des sympathisants chauffés à blanc. Des drapeaux tricolores brandis et agités, standing-ovation sur standing-ovation Rétrospective du grand meeting de Michèle TABAROT au Cannet

Discours de Michèle TABAROT

A tous les amis que je retrouve dans cette salle, je veux vous remercier pour votre fidélité qui me touche sincèrement. Merci aussi à ceux qui sont venus pour la première fois nous témoigner leur soutien.

Vous avez été là. Pas seulement ce soir, mais tout au long d’une campagne courte mais intense au cours de laquelle nous avons multiplié les rencontres et les réunions à Auribeau-sur-Siagne, à Grasse, à Mougins, à Mouans-Sartoux, à La Roquette-sur-Siagne, à Pégomas et bien sûr au Cannet.

Croyez-moi, j’ai aimé chacun de ces instants. Ils m’ont conforté dans le choix que j’ai fait. Car, vous le savez, j’ai accepté d’être la candidate du rassemblement dans notre circonscription, avec le soutien des Maires, des Conseillers départementaux, et des Conseillers régionaux.

Guillemet red gauche Dans une situation nationale inédite, je ne pouvais pas me dérober. Être candidate, c’était mon devoir !
Guillemet red droite