ACTUALITÉS

Rassemblement devant l'Hôtel de ville du Cannet illuminé aux couleurs de l'Ukraine

Rassemblement devant l'Hôtel de ville du Cannet illuminé aux couleurs de l'Ukraine

Ce jeudi soir, des centaines de personnes se sont retrouvées devant l'Hôtel de ville du Cannet, illuminé de bleu et de jaune, pour marquer leur soutien à l'Ukraine et leur solidarité avec le peuple ukrainien qui résiste vaillamment à l'envahissement de son pays par les troupes russes.

Ce rassemblement s'est déroulé en présence de Philippe Tabarot, Sénateur des Alpes-Maritimes, du Maire Yves Pigrenet et des membres du Conseil municipal du Cannet, ainsi que de Madame Irina Bourdelles, Présidente de l'association France – Ukraine de la Côte-d'Azur et de nombreux représentants de la communauté ukrainienne.

Dans son discours prononcé à cette occasion, Michèle Tabarot, Député des Alpes-Maritimes, a souhaité réaffirmer une nouvelle fois son total soutien à l'Ukraine et à sa population…


Discours de Michèle TABAROT

Mesdames, Messieurs,

Nous sommes rassemblées devant ces couleurs bleues et jaunes, devenues les symboles de la résistance à l’oppression, pour dire notre soutien total à l’Ukraine et à son peuple.

Nos cœurs sont évidemment pleins de tristesse et d’émotion.

La guerre est de retour en Europe.

Nous espérions ne plus jamais avoir à prononcer ces mots. Ils sont terribles.

La paix est le bien le plus précieux de la construction européenne. Elle est aujourd’hui attaquée.

Les images sont terrifiantes. Nous voyons ces hélicoptères de guerre, ces colonnes de véhicules qui s’étirent sur des dizaines de kilomètres, ces explosions qui frappent des civils.

L’assaut est d’une violence absolue. L’armée envoyée par Poutine détruit des immeubles, des écoles, des maternités, des hôpitaux...

Leurs bombes tuent et blessent des hommes, des femmes, des enfants. Des centaines de milliers d’innocents fuient la guerre sans savoir où aller. C’est une tragédie.

Ces personnes vivaient paisiblement. Elles avaient un travail, un logement, une famille. Elles avaient tout simplement une vie qui a basculé du jour au lendemain. Tout s’est effondré pour elles.

Elles se réfugient dans des camps de fortune en Pologne, en Roumanie, en Moldavie, en Hongrie et ailleurs...

Notre devoir est de les aider !

La ville du Cannet prendra ses responsabilités. Avec le Maire et le Conseil municipal, nous allons apporter une aide financière de 100 000 Euros aux associations qui aident les Ukrainiens.

Nous savons que votre générosité est immense et que vous aussi vous voulez les soutenir. Nous avons déjà reçu des dizaines de demandes en ce sens. Des urnes sont mises en place dans les centres administratifs de la ville pour vos dons.

Nous avons aussi proposé d’héberger des réfugiés. Nous recevons déjà des appels de Cannettans qui proposent de mettre des logements à disposition. Une première famille est d’ailleurs en train d’arriver et nous remercions la personne qui les accueille charitablement. D’autres suivront.

Par ailleurs, des Ukrainiens qui vivent au Cannet partent aujourd’hui vers cette région. La ville les a dotés de matériel médical et de produits alimentaires pour les nourrissons.

Nous sommes en contact direct avec les Ambassades et avec les services de l’État. Grâce à votre solidarité, Le Cannet prendra ainsi toute sa part à l’effort européen.


Ils ont pris les armes pour défendre leur patrie plutôt que de fuir !

Nous serons au rendez-vous pour soutenir ce peuple qui résiste à l’envahisseur, et qui mène un combat décisif pour notre avenir, avec le Président Zelensky qui est devenu le visage même du courage, et avec ces jeunes femmes et ces jeunes hommes, qui ont pris les armes pour défendre leur patrie plutôt que de fuir !

Ce qui se joue dans les faubourgs de Kiev, et dans les rues de Karkhiv ou de Marioupol, ce n’est pas juste un conflit régional.

Poutine, que je ne confonds pas avec le peuple russe, a décidé d’attaquer l’Europe. Il nous met au défi. Il y avait eu des mises en garde dont on nous disait qu’elles étaient exagérées. Des rapports, des analyses, des études nous prévenaient depuis des années. Le plus grand risque pour l’Europe se trouve à l’Est.

Beaucoup ne voulaient pas y croire. Beaucoup ont préféré ignorer le danger. Par naïveté et par manque de courage, nous avons tout accepté du Chef d’État russe. Il nous a méprisés, insultés, défiés…

A chaque fois que nous avons répondu par une diplomatie faible et hésitante il a gagné du terrain. Il n’y a pas de diplomatie sans force. Il n’y a pas de diplomatie sans courage !

Depuis trop longtemps nous fermons les yeux sur sa véritable nature. Il emprisonne ses opposants. Il manipule les résultats des élections. Il mène des cyberattaques contre l’occident. Il refuse à des peuples souverains le droit de décider de leur avenir.

L’Ukraine a le droit de choisir son destin.

Ce pays n’a pas à être un pion sacrifié dans le jeu des grandes puissances. Nous avons préféré détourner nos regards. Nous avons donné le sentiment à Poutine que nous étions faibles et divisés. Il en a joué, lui qui est nostalgique de l’empire soviétique et qui rêve de grandeur et de puissance.

Nous l’avions vu en Géorgie, en 2008. Seule la détermination de la France et de l’Allemagne a pu y arrêter les chars russes.

Ce soir je tiens d’ailleurs à dire à nos amis Géorgiens et Moldaves que nous n’avons pas le droit de les laisser seuls, face à cette menace terrible qui pèse sur leur indépendance. Ne refaisons pas l’erreur que nous avons faite avec l’Ukraine en pensant que jamais la Russie n’oserait attaquer !


Le combat de l'Ukraine, c'est notre combat

Mesdames, Messieurs,

Le combat de l’Ukraine c’est notre combat. C’est le combat de la démocratie. C’est le combat de la liberté. La résistance farouche des Ukrainiens nous rend admiratifs.

J’appelle la France, l’Europe et le Monde à accentuer leurs efforts, pour donner aux Ukrainiens les moyens de survivre et de se défendre. L’Union européenne commence enfin à réagir !

Car oui cette guerre a ressoudé l’Europe comme rarement depuis des décennies. Poutine voulait profiter de nos divisions, il nous trouve plus unis que jamais. Nous avons pris conscience des efforts que nous allons devoir faire.

Depuis des années, les européens considèrent la défense comme secondaire. Ils n’y consacrent plus assez de moyens. Ils se sont lourdement trompés. On ne peut plus retarder les grands projets pour moderniser les armées européennes. On ne peut plus reporter les livraisons d’équipements. On ne peut plus compter uniquement sur les autres pour notre sécurité.

L’Europe de la Défense doit devenir une réalité au sein de l’OTAN dont l’importance est désormais évidente. Cela demandera de lourds efforts et nous devons les faire. C’est le prix de notre sécurité, c’est le prix de notre paix, c’est le prix de nos souverainetés.

Bien sûr, c’est difficile. Bien sûr nous sommes inquiets. Mais rien ne serait pire que de renoncer.

Winston Churchill disait :
« On ne devrait jamais tourner le dos à un danger pour tenter de le fuir. Si vous le faites, vous le multiplierez par deux. Mais si vous l'affrontez rapidement et sans vous dérober, vous le réduirez de moitié. »

Alors soyons courageux, soyons résolus, soyons déterminés et soyons solidaires.

Nous sommes avec la Justice, nous sommes avec la Liberté, nous sommes avec l’Ukraine.


Le Cannet, le 3 mars 2022 (seul le prononcé fait foi)


Député des Alpes-Maritimes

NEWSLETTER

Connexion