Le déconfinement en cours nous fait osciller entre espoir et inquiétude.

L’espoir bien sûr de pouvoir tourner progressivement une page douloureuse, renouer avec une vie sociale, parfois reprendre son travail, même si nous savons que tout cela prendra du temps et que nous ne retrouverons pas immédiatement notre vie d’avant.

Tout cela est contrebalancé par l’inquiétude légitime face à un virus qui est loin d’avoir été vaincu. Les craintes et les questions sont dès lors nombreuses face à la réouverture des écoles et la reprise de certaines activités qui étaient à l’arrêt.

C’est sur nous tous que repose la lourde responsabilité de vivre au quotidien avec cette menace et de tout faire pour l'endiguer.

Je veux d’ailleurs une nouvelle fois saluer les nombreuses initiatives des collectivités locales en faveur de la santé de nos concitoyens avec les distributions de masques et de produits d’hygiène, les aides aux personnes fragilisées, le déploiement de l’accès aux tests, la désinfection des espaces publics ou encore la préparation des écoles à la reprise des cours.

Le défi est immense… mais nous savons que collectivement, nous avons le courage et la détermination pour faire face à cette crise.

La catastrophe sanitaire, économique et sociale que nous subissons nous en apprend beaucoup sur notre pays et sur notre société.

Nous voyons ainsi la capacité de résilience insoupçonnée de toute notre nation dont l’effort collectif a déjà permis de sauver des dizaines de milliers de vie et de soulager nos personnels soignants qui sont réellement admirables.

Nous mesurons aussi la solidarité exceptionnelle dont les Français sont capables pour prendre soin de leurs proches, aider les personnes âgées ou dépendantes, soutenir ceux qui sont en première ligne du combat contre la maladie…

Nous comprenons aussi que notre modèle de décentralisation, si souvent remis en cause, est en réalité un précieux atout. A côté des hôpitaux, les collectivités ont été les premières à apporter une réponse de proximité à la crise sanitaire pour veiller au bien-être de leurs administrés.