Premier pas décisif pour la sauvegarde des « Jardins d’enfants »

Très heureuse de l'adoption dans la nuit, à une très large majorité, de ma proposition de loi transpartisane, visant à sauver les « Jardins d’enfants » d’une disparition programmée.

Ces structures d’accueil qui ont fait la preuve depuis leur création de leurs fortes dimensions sociale, familiale et inclusive, avec la capacité d’offrir un accompagnement spécialisé aux enfants en situation de handicap, doivent être pérennisées.

  › Cet article pourrait également vous intéresser…
Proposition de loi pour sauver les jardins d'enfants d'une disparition programmée

Nous sommes très nombreux parmi les parents, les éducateurs, les professionnels et les élus, à partager aujourd’hui l’espoir d’un dénouement positif après ce premier pas décisif qui précède l’examen prochainement du texte au Sénat.

Un grand merci à mes collègues Les Républicains Émilie Bonnivard et Philippe Juvin, à Isabelle Rauch, Présidente de la commission des affaires culturelles, à Caroline Yadan, ainsi qu’à l’ensemble des Députés cosignataires, pour leur soutien à ce texte.

Proposition de résolution appelant les autorités françaises à abroger l'accord franco-algérien de 1968

Je suis intervenue à l’Assemblée nationale en ouverture de la « niche parlementaire » de notre Groupe Les Républicains pour défendre parmi une dizaine de textes qui touchent à des priorités absolues pour les Français, comme l’immigration, l’éducation et la petite enfance, la santé, les transports publics, la langue française ou encore le logement, notre proposition de résolution appelant les autorités françaises à abroger l’accord franco-algérien de 1968.

En effet, nous avons besoin de réformes ambitieuses et de décisions courageuses face à des traités internationaux et à une jurisprudence européenne qui nuisent à notre souveraineté en matière de politique migratoire.

C’est l’objectif que nous portons pour mettre fin à cette immigration hors de contrôle à laquelle est confronté notre pays, et c’est aussi ce que les Français nous réclament et attendent de nous aujourd’hui.

Proposition de loi pour sauver les jardins d'enfants d'une disparition programmée

Je me réjouis de l’adoption en commission de ma Proposition de loi transpartisane dont la volonté de sauver les « Jardins d’enfants » d’une disparition programmée à la prochaine rentrée scolaire est partagée par un grand nombre de mes collègues Députés à l'Assemblée nationale.

Ces structures pédagogiques font partie de l’histoire de l’éducation de notre pays. Elles sont reconnues pour leurs fortes dimensions sociale, familiale et inclusive, d’autant plus qu’elles ont la capacité d’offrir un accompagnement spécialisé aux enfants en situation de handicap.

Nous devons apporter une réponse à l’inquiétude des parents, des éducateurs, des professionnels, mais aussi des élus locaux, qui sont, tout comme nous, particulièrement attachés à la pérennité des « Jardins d’enfants » dans nos territoires.

Il faut mettre fin au détournement du droit d'asile en France

J’ai défendu en commission des Affaires étrangères mon amendement visant à examiner les demandes d'asiles directement dans les pays d’origine.

Il faut mettre fin au détournement du droit d’asile par des réseaux de passeurs et empêcher ceux qui en sont déboutés de rester clandestinement sur notre sol.

Suivre l'actualité de votre Député

Michèle TABAROT – Permanence parlementaire
56 place du Logis 06580 Pégomas    04.93.42.61.23

Mentions légales © Michèle Tabarot, tous droits réservés.

Michèle TABAROT
Député des Alpes-Maritimes

151220.Ban MT Fig AssNat 960

NEWSLETTER