Rassemblement en hommage à Samuel Paty

Une cérémonie s'est déroulée au Cannet ce jeudi 22 octobre 2020, en hommage à Samuel Paty, professeur d'Histoire, victime de l'islamisme radical, qui a payé de sa vie son dévouement pour l'enseignement et la transmission aux jeunes générations des valeurs qui fondent notre Nation.

Discours de Michèle TABAROT

« Nos cœurs sont lourds à l’évocation de ce drame. Nos esprits sont meurtris à l’idée qu’en France, en 2020, on tue pour un dessin, on tue pour une idée, on tue parce qu’on est policier, militaire, juif, enseignant… On tue parce qu’on était au mauvais endroit au mauvais moment.

Notre pays est désarmé et faible. Faible par angélisme et par lâcheté. Faible par manque de courage et par renoncement. Faible parce que nous avons peur de nommer les choses alors que nous devons avoir le courage de prendre les mesures qui s’imposent.

Nous le devons... au nom de nos racines, au nom de nos valeurs et au nom de la France »

Agression intolérable de policiers municipaux du Cannet : un des auteurs écope de prison ferme

Dimanche 5 avril, des agents de la police municipale du Cannet ont été victimes d’une intolérable agression alors qu’ils procédaient au contrôle d’individus qui, malgré les consignes de limitation des sorties, consommaient de l’alcool en grande quantité sur la voie publique.

Deux d’entre-eux, fortement alcoolisées, se sont livrés à des actes d’une violence inouïe et absolument inexcusables. Ils ont été appréhendés dans la foulée par la police municipale et conduits au commissariat de Cannes. Aux côtés de ses agents, la ville du Cannet s’est aussitôt constituée partie civile.

Avec Yves Pigrenet, nous saluons la rapidité avec laquelle la Justice a prononcé des sanctions allant jusqu’à la prison ferme pour l’un des auteurs.

Nous réaffirmons notre soutien le plus total à notre police municipale et à nos fonctionnaires mobilisés sur le terrain pour veiller au bien-être de chacun et au respect des règles qui doivent permettre d’éviter la propagation du virus.

Le comportement déplorable de ces individus ne doit pas nous faire oublier que, dans leur très grande majorité, nos administrés respectent les exigences du confinement et nous les en remercions.


Député des Alpes-Maritimes

NEWSLETTER

Connexion