Michèle TABAROT, Député des Alpes-Maritimes

Michèle Tabarot vient d’interpeller la Ministre des Solidarités et de la Santé sur la situation du Groupement d'Intérêt Public Enfance en Danger.

Entre autre, le GIPED gère le numéro national d'appel d’urgence « Allo ! Enfance en danger » (ndlr : 119) qui apporte aide et écoute aux mineurs victimes de maltraitances ou en danger de l'être. Il traite en moyenne 1.000 appels par jour et a aidé plus de 375.000 enfants depuis sa création.

Alors que chaque jour en France, deux enfants perdent la vie des suites de ces circonstances dramatiques, le Gouvernement prévoit d'acter dans son projet de Loi de Finances pour 2019 une diminution des moyens d'actions alloués au GIPED.

Cette décision vient à rebours d’un défi de société fondamental que notre pays se doit de relever, celui de la protection de l’Enfance.

Pourtant, le Chef de l’État avait déclaré vouloir en faire l’une des « grandes causes » de son quinquennat…

Il doit maintenant s’engager concrètement, afin de marquer la détermination sans faille de la France pour lutter contre les violences faites aux enfants.