Michèle TABAROT, Député des Alpes-Maritimes

En ce jour dédié à la mémoire, où nous commémorions le souvenir de la « bataille de Verdun », nous avons aussi tenu à organiser un grand rassemblement au Cannet pour dire notre refus de l’antisémitisme et de la haine. C’est pour nous un symbole fort.

Les cérémonies officielles sont là pour nous remémorer le sacrifice de ceux qui sont morts pour la France. Mais elles nous rappellent aussi des passés douloureux, des temps de guerre, des instants héroïques, ainsi que des moments de souffrance, avec le souvenir des pires atrocités qui ont à jamais marqué l’histoire de la France et de l’Europe.

A chaque fois, nous avons ce souhait sincère : que les avertissements du passé permettent aux jeunes générations d’apprendre, pour ne pas reproduire les mêmes erreurs. Car le passé, ce n’est pas seulement le passé. Il montre les chemins à suivre, et ceux qu’il faut absolument éviter.

L'antisémitisme s'est banalisé dans nos rues… Quelle indignité !

Malheureusement, nombreux sont ceux qui ignorent ces enseignements, et qui préfèrent les préjugés, la violence, et le rejet de son prochain. Aujourd’hui nous sommes donc à nouveau réunis, devant ce monument aux morts, près de l’allée Simone Veil, à côté de l’esplanade des justes, et de la stèle en mémoire des Cannettans déportés, pour dénoncer, l’antisémitisme.

Ce n’est pas la première fois dans la période récente. Nous étions déjà ensemble en janvier 2015, après l’attaque de l’hyper cacher. L’an dernier, devant la mairie du Cannet, nous rendions hommage au Colonel Beltrame et à Mireille Knoll, survivante de la déportation, qui venait d’être sauvagement assassinée.

Jour après jour, nous voyons que le mal reste profondément ancré dans notre pays. Les actes de violence contre les juifs ont à nouveau explosé en France depuis l’an dernier. Ces dernières semaines, des lieux de mémoire de la déportation ont été détruits. Un arbre planté en souvenir d’Ilan Halimi, violemment torturé et assassiné par l’immonde gang des barbares, a été abattu. Des dessins en hommage à Simone Veil, à qui nous avons donc dédié cette allée, ont été dégradés. Nous avons aussi tous vu ces images sordides de commerces juifs tagués, et de cimetières profanés.

Quelle indignité !

Ce déferlement de haine s’est malheureusement banalisé dans nos rues. Il est désormais au cœur des manifestations auxquelles nous assistons, scandalisés, chaque semaine. Elles sont gangrenées par des extrémistes de tous bords qui tentent d’y propager leurs idées nauséabondes. La haine s’est banalisée aussi sur les réseaux sociaux avec les injures sordides qui s’y expriment, par des lâches qui se pensent à l’abri derrière leurs écrans.

Rien ne justifiera jamais ces comportements et nous ne les laisserons pas gagner ce combat !

Alors, oui, aussi douloureux que cela puisse être, nous avons conscience que les actes antisémites et la haine, se sont libérés dans notre pays. Rien ne justifiera jamais ces comportements. Ils n’ont pas leur place dans notre République. Leurs auteurs doivent être poursuivis, jugés et condamnés avec la plus grande sévérité.

210219.Antisémitisme Stele

Oui, il faut se donner les moyens de lutter contre cet immonde antisémitisme sur internet. Et il faut de toute urgence dissoudre les groupuscules violents et pas seulement d’extrême droite, mais aussi d’extrême-gauche, et les cellules radicalisés.

C’est toute notre société qui est menacée. Nous ne les laisserons pas gagner ce combat ! Votre présence aujourd’hui, et la mobilisation des Français partout dans notre pays depuis mardi soir, montrent que nous pouvons changer les choses et dire non à ces dérives inexcusables.

A ce moment de mon discours, je voudrais citer ces quelques mots écrit par Anne Frank. Cette jeune femme juive a livré le plus émouvant des témoignages face à l’antisémitisme nazi qui lui a ôté la vie. Dans son journal elle a écrit : « Je ne pense pas à toute la misère, mais à toute la beauté qui reste ». C’est un message de lumière qui nous est parvenu des plus profondes ténèbres. A son image, rejetons cette violence qui nous fait honte et rappelons-nous surtout de ce qui est beau dans notre France.

Notre France 🇫🇷 c’est une Nation une et indivisible

Notre France c’est une Nation une et indivisible. Il n’y pas de place pour l’ostracisme, le rejet et l’intolérance. Peu importent les convictions. Chaque fois qu’un français est attaqué, c’est la France toute entière qui est blessée.

Notre France c’est aussi celle de la liberté de culte. Libre de pratiquer sa foi, comme on l’entend, à partir du moment où l’on respecte celle des autres et les lois de la République.

210219.Antisémitisme Gerbe

Notre France, c’est également celle qui a la liberté, l’égalité et la fraternité comme devise. La Fraternité… On oublie trop souvent le sens de ce mot.

La fraternité c’est pourtant une chose merveilleuse. C’est le lien affectif qui unit des frères. Cela nous rappelle la conviction si forte de Jean-Paul II. Il rappelait souvent que Juifs et Chrétiens sont des frères dans la foi. Et, aujourd’hui encore plus fortement qu’hier, nous ressentons cette fraternité.

Nous sommes fiers de notre héritage commun, Fiers de notre culture, Fiers de nos racines… Tout simplement fiers d’être Français.