Indignée par l'exclusion de façon arbitraire du dispositif de versement de la prime COVID-19 de 1.500€ des personnels soignants des Centres Hospitaliers de Grasse et de Cannes qui sont pleinement engagés depuis des semaines dans la lutte face à l’épidémie, j'ai immédiatement saisi le Ministre de la Santé afin qu’il corrige cette injustice.

Je resterai pour ma part pleinement mobilisée jusqu'à la parution d'un décret modifié concrétisant une évolution favorable de la situation pour qu'eux aussi puissent légitimement en bénéficier.