Michèle TABAROT, Député de la 9° Circonscription des Alpes-Maritimes

24HPujadas IllustrMT

Emmanuel Macron commet une erreur lorsqu’il est dans une forme d’arrogance et de provocation, car il est en train d’allumer les braises de la contestation dans notre pays.

Je trouve contre-productif et très mal venu de la part du Président de la République de critiquer les français depuis l’étranger comme il le fait :

Un peuple « qui déteste les réformes », en Roumanie... Traiter les Français de « fainéants », en Grèce... Ou encore, qualifier comme il l’avait fait durant la campagne présidentielle, la colonisation française de « crime contre l’humanité » depuis l’Algérie...

De la même manière, sur le débat concernant la hausse de la CSG, il a eu tort d'opposer les générations en pointant du doigt une catégorie de Français vis-à-vis d'une autre…

Sur le fond, même si réviser le Code du Travail par la voie des ordonnances est une étape préliminaire qui va dans le bon sens…

L’essentiel reste à faire en matière de baisse des cotisations sociales et de simplification de la vie des entreprises, si l’on veut réellement relancer la croissance et l’emploi dans notre pays.

Michèle TABAROT en débat au sujet des manifestations contre la Loi Travail dans l’émission de David Pujadas « 24H... L’info en questions » sur LCI