Michèle TABAROT, Député de la 9° Circonscription des Alpes-Maritimes

Dimanche 4 mars, l'URD organisait un de ses désormais traditionnels « déjeuner républicain des Amis de Michèle TABAROT », au Cannet cette fois. Salle comble et enthousiaste, avec des amis toujours aussi fidèles à nos rendez-vous. En présence de nombreux élus, Conseillers régionaux & départementaux, Maires, Adjoints et Conseillers municipaux venus de toutes les communes qui composent la 9° Circonscription.

L’occasion pour Michèle Tabarot de profiter de ce grand moment de rassemblement convivial pour évoquer son actualité parlementaire, à la fois en circonscription, comme à l’Assemblée, et parler aussi de politique nationale.

Les enjeux pour la circonscription défendus à l'Assemblée nationale et l'actualité parlementaire…

D’abord du point de vue du territoire de la 9° Circonscription… Avec la poursuite de son engagement dans la lutte contre les nuisances aériennes dans la Vallée de la Siagne et à Mouans-Sartoux. La défense du maintien de plein exercice du Tribunal de Grande Instance de Grasse et le soutien au projet de modernisation du Centre Hospitalier Général de Clavary.

Sur ces deux dossiers prépondérants pour l'ensemble de notre territoire, Michèle Tabarot ira dans les semaines qui viennent plaider réciproquement leur intérêt auprès du Garde des Sceaux et du Ministère de la Santé.

040318.DejRepLAMDT Salle2

Sur son activité parlementaire, en tant que co-rapporteur de la mission d’information sur la Zone Euro, Michèle Tabarot continue d’œuvrer aux nombreuses auditions en vue d'établir un état des lieux, émettre un avis sur les réformes envisagées et faire émerger un certain nombre de propositions en matière de gouvernance pour une Europe qui protège et plus proche des préoccupations des citoyens.

Soutenue il y a de cela quelques semaines par une cinquantaine de collègues Députés dans sa démarche de demande de création d’une commission d’enquête parlementaire, elle conduit désormais le Groupe de travail sur « la sécurité des personnels pénitentiaires et la détention des individus djihadistes et radicalisés dans nos prisons »

Réinvestir le champ des idées avec le Cercle ID, pour « Imaginons Demain »

En parallèle, Michèle Tabarot poursuit les travaux menés par le groupe de réflexion qu’elle a fondé : le Cercle ID pour « Imaginons Demain ». Un think-tank lancé en fin d’année dernière, avec déjà deux conférences tenues, l’une sur l’avenir des retraites : « Vivrais-je aussi bien demain qu’aujourd’hui » et l’autre sur les relations avec les partis politique : « ce qu'en disent les français ».

 Réunion de présentation du Cercle ID – Nouveaux Repères | Nouveaux Défis  à l'Assemblée Nationale (Oct. 2017)  Réunion de présentation du Cercle ID – Nouveaux Repères | Nouveaux Défis  à l'Assemblée Nationale (Oct. 2017)

Pour les semaines à venir, de nouvelles thématiques sont en préparation, au rang desquelles, les enjeux territoriaux, les questions liées au réchauffement climatique, l’égalité homme/femme, l’avènement de l’Intelligence Artificielle et de la robotique…

La politique au plan national : « une opposition forte et intelligente »

Pour le Député des Alpes-Maritimes, la révision du Code du Travail, les « annonces » concernant la refonte de l’assurance-chômage et la réforme de la SNCF, avec notamment la fin des régimes spéciaux, sont autant d’éléments qui semblent aller dans la bonne direction et l’intérêt de la France.

En revanche, s’agissant de l'augmentation de la CSG sans aucune compensation pour les retraités, le relèvement des taxes sur le carburant et la hausse de 4,5 milliards d’euros de la fiscalité, ce sont autant de décisions que Michèle Tabarot combat résolument parce qu'elles pénalisent lourdement le pouvoir d’achat des Français.

Enfin, dans le domaine de la sécurité, les réponses demeurent insuffisantes. La « Police de Sécurité du Quotidien » déjà symbole de l’échec de la lutte contre la délinquance du temps de Lionel Jospin n'est pas une réponse à la hauteur des enjeux.

 Cet article pourrait également vous intéresser…
Face au terrorisme nous n'avons pas le droit d'être faibles

De la même manière, la « loi antiterroriste » est à rebours de l’exigence que réclame la menace actuelle et marque un net recul du niveau de protection des Français depuis la sortie de l’État d'urgence.


1 : Union Républicaine de Droite, micro-parti politique présidé par Christophe Chalier, élu à Mouans-Sartoux et Député-Suppléant de la 9° circonscription de 2012 à 2017.

2 : Parmi les élus présents, au Conseil régional : Philippe Tabarot (vice-président) et Muriel Di Bari ; au Conseil départemental : Jérôme Viaud (vice-président) & Maire de Grasse, Françoise Duhalde-Guignard, Michèle Paganin et Patrick Tambay ; Yves Pigrenet, Maire du Cannet ; Jacques Pouplot, Maire de la Roquette-sur-Siagne ; Gilbert Pibou, Maire de Pégomas ; Jacques Varrone, Maire d'Auribeau-sur-Siagne & des délégations des communes de Grasse, Mouans-Sartoux, Auribeau-sur-Siagne, Pégomas, La Roquette-sur-Siagne, Mougins, Le Cannet…