Les images de ce qui s’est passé aux États-Unis ne doivent pas devenir prétextes à tous les excès et à tous les débordements.

Un évènement qui s’est déroulé à des milliers de kilomètres de chez nous ne doit certainement pas faire oublier le courage de nos Forces de l’ordre qui sont sous-pression depuis des années et qui continuent à assumer vaillamment leur mission pour défendre l’autorité de l’État et garantir l’unité nationale.

Aux invectives et aux jets de pierres, je préfère le soutien que la population leur montre quand ils nous protègent de la menace terroriste par exemple.

Je préfère aussi les images réconfortantes de ces policiers et de ces soignants qui s’applaudissent mutuellement. Ils ont été nos remparts contre le coronavirus et nous ne les en remercierons jamais assez.

A la différence de quelques-uns qui s’érigent en tribunaux médiatiques… il y a la réalité du soutien de cette grande...

Publiée par Michèle Tabarot sur Vendredi 12 juin 2020

 

Dès lors, je déplore les faiblesses et les errements répétés du Ministre de l’Intérieur qui a stigmatisé les policiers et légitimé les manifestations, en plein état d’urgence sanitaire, au nom d’une dictature de l’émotion qui serait selon-lui plus forte que nos lois.

Notre République reposerait-elle sur des pieds d’argile pour trembler devant quelques égéries auto-proclamées qui défient les fondations de notre société ?

Comment comprendre que le Ministre de l’Intérieur ne soit jamais au rendez-vous pour soutenir les policiers quand ils sont injustement accusés de violences envers des personnes qui les agressent ouvertement ?

Comment comprendre aussi le temps qu’il aura fallu à l’État pour reprendre le contrôle de la situation à Dijon et dans d’autres villes de France où des communautés s’affrontaient dans une véritable guérilla urbaine ?

A force de tergiversations, l’État s’affaiblit. La cohésion nationale s’érode. Notre pacte républicain part en lambeaux.

Au lieu de légitimer les atteintes séparatistes à l’unité de la Nation, le Gouvernement ferait mieux de marquer son soutien à nos Forces de l’ordre qui en sont les garants.