Instaurons une clause systématique pour empêcher les armes françaises de tomber entre les mains de terroristes

Après la fuite d'une note du SGDSN classée « Confidentiel – Défense » sur le contrôle par le Parlement des ventes d'armes de la France, le Gouvernement n'a pas répondu à mes inquiétudes légitimes quant à sa volonté d'enterrer notre rapport remis à ce sujet le 18 novembre dernier.

Parmi nos 35 propositions, figure notamment l'instauration d'une clause systématique de non-réexportation d'armes de « petits calibres » afin d'empêcher qu'un jour elles puissent tomber entre les mains de groupes terroristes et se retournent contre la France.

  › Cet article pourrait également vous intéresser…
Renforcement du contrôle par le Parlement des ventes d'armes à l'étranger

Intervention lors des QAG