Michèle TABAROT, Député des Alpes-Maritimes

310817.EM InterviewLePoint2Photo d'illustration • crédits : Le Point ®

Même empreinte d'une certaine forme de lyrisme, l'interview du Chef de l'État donnée au magazine Le Point suscite à la fois des motifs d'inquiétude et de désapprobation.

S'agissant de la hausse de la CSG, quelle grossière erreur de penser qu'au-delà de 1.200€ de pension par mois les retraités sont des privilégiés à qui incombe le poids des réformes. En même temps… le Président de la République garant de l'unité nationale a eu tort de pointer du doigt une catégorie de Français vis-à-vis d'une autre en opposant les générations.

240717.CMLeCannet Tribune2
Le Conseil municipal du Cannet s'est réuni en séance avec au programme l'élection du Maire puis des Adjoints, la Culture et des questions liées à l'intercommunalité…

En application de la loi sur le « non-cumul des mandats » rendant incompatibles l’exercice de fonctions exécutives locales avec celui d'un mandat de Parlementaire, Michèle TABAROT réélue Député de la 9° Circonscription des Alpes-Maritimes le 18 juin dernier a dû quitter ses fonctions de premier magistrat du Cannet.

C’est à Madame Balden, doyenne de l’assemblée communale, qu’il appartenait de présider ce début de séance. Après avoir féliciter chaleureusement Michèle TABAROT pour sa réélection et rappelé sa fierté du chemin parcouru à ses côtés, elle lui a cédé un instant la parole avant de procéder à l’élection du nouveau Maire et des Adjoints.

Message de Michèle TABAROT aux Cannettans & Rochevillois

Comme vous pouvez l’imaginer, c’est un instant très particulier pour moi. Depuis 1995, je préside aux destinées de notre commune. Durant trois mandats, j’ai concilié avec bonheur les fonctions de Maire de la ville du Cannet et de Député de la 9° Circonscription. J’en remercie les électeurs et tout particulièrement ceux du Cannet dont la confiance ne m’a jamais fait défaut.

140717.14juillet Discours
Cérémonie patriotique pour célébrer notre « fête nationale », au Cannet 14 juillet 2017

Mesdames, Messieurs,

Merci à tous de votre présence fidèle à cette cérémonie du 14 juillet. Nous célébrons aujourd’hui notre fête nationale, devant ce monument aux Morts qui nous rappelle le sacrifice héroïque de ceux qui ont perdu la vie pour notre patrie.

Traditionnellement cette journée est un moment de célébrations et de réjouissances. Nous fêtons la France et ses symboles éternels, notre hymne national, les trois couleurs de notre drapeau, et les trois grands principes qui fondent notre devise : la liberté, l’égalité, et la fraternité.

Malheureusement ce jour marque aussi un bien triste anniversaire. Il y a un an, à quelques kilomètres d’ici, sur la Promenade des Anglais, un terroriste ignoble et barbare a semé la mort et la désolation.