Plus de 11.000 décès sont à déplorer dans nos EHPAD depuis le début de la pandémie de coronavirus. Ce nombre dramatiquement élevé est indigne de notre Nation et de l'attention que nous devons tous porter au bien-être des personnes âgées.

Un trop grand nombre d'entre elles ont été abandonnées à leur sort par manque de moyens au sein de maisons de retraite malgré le dévouement des agents, insuffisament nombreux pour faire face à l’ampleur des besoins. De plus quand eux-mêmes sont contaminés, il n’existe aucune « Réserve opérationnelle » susceptible de venir en renfort.

Face à ce constat tragique, avec Eric PAUGET et Anne-Laure BLIN, respectivement Députés des Alpes-Maritimes et du Maine-Et-Loire, accompagnés par le soutien actif de plus d’une quarantaine de nos collègues du Groupe « Les Républicains » à l’Assemblée Nationale, nous avons déposé une proposition de loi pour améliorer la prise en charge de nos aînés.

Révoltée par la diffusion hier soir (ndlr : 06/10/2020) sur France 2 d’un pseudo documentaire en totale contradiction avec l’obligation de neutralité du Service public.

Ni plus ni moins qu’un outil de propagande entre les mains des chantres de la repentance et de tous ceux qui voudraient réécrire de façon partiale l’histoire de France pour tenter d’effacer des mémoires les apports bénéfiques de la colonisation en Algérie comme ailleurs et nier la réalité du traumatisme enduré par les Pieds Noirs et les Harkis arrachés à leur terre et à leurs racines.

Ce n’est pas en ravivant les souffrances de la sorte que l’on parviendra à apaiser le souvenir de ces épreuves tragiques…

L’amélioration du cadre de vie au Cannet figure depuis toujours au cœur des priorités que nous nous sommes fixés avec notre équipe municipale, avec en point d’orgue, les actions que nous menons en faveur de la tranquillité et de la sécurité des habitants.

Cela passe essentiellement par une police municipale forte d’une centaine d’agents, présente 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 sur le terrain, et dotée de l’ensemble des moyens matériels et technologiques modernes nécessaires à l’accomplissement de ses nombreuses missions, mais aussi, par une extension des pouvoirs des Maires dans ce domaine.

En tant que Député, je travaille sur ces sujets depuis des années à l’Assemblée nationale.

Aussi, c’est tout naturellement qu’avec Yves Pigrenet, nous avons sollicité le Ministre de l’Intérieur afin de rejoindre en tant que « ville - pilote » à l’expérimentation visant à confier davantage de prérogatives aux policiers municipaux.

Nous sommes convaincus que ces mesures iraient dans le sens d’un renforcement de la sécurité du quotidien qui s’impose encore plus aujourd’hui comme l’une des préoccupations premières des élus locaux.