ACTUALITÉS

Déplacement en Ukraine avec une délégation de l'Assemblée nationale

Déplacement en Ukraine avec une délégation de l'Assemblée nationale

Michèle TABAROT s'est rendue au début du mois de septembre à Kiev en Ukraine pour un déplacement officiel avec des membres du groupe d'amitié France/Ukraine de l'Assemblée Nationale dont elle est Vice-Présidente.


Michèle TABAROT, vous rentrez de Kiev en Ukraine, dans quel cadre s'inscrit ce déplacement ?

Je suis Vice-Présidente du groupe d’amitié parlementaire entre la France et l’Ukraine.

Nous nous sommes rendus à Kiev en délégation pour participer à un grand forum international organisé par le « Yalta European Summit » qui vise à renforcer la coopération entre l’Ukraine et l’Europe.

En parallèle, nous avons eu de très nombreuses visites de terrain et rencontres pour mieux cerner la réalité de cette guerre, mais aussi et surtout les souffrances qu'endurent le peuple ukrainien et les attentes qui sont les siennes.


C'était important pour vous d'aller là-bas ?

Oui très important, et je suis fière d'avoir pu délivrer un message de soutien renouvelé de la part de la France aux Ukrainiens.

Ils sont engagés dans une guerre extrêmement difficile et c’est capital de leur dire que nous sommes à leurs côtés et que nous le serons aussi longtemps que nécessaire.

Je tenais d’autant plus à y participer que je suis à la fois membre de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN et rapporteur d’une mission d’information sur les conséquences de la guerre en Ukraine pour « l’Europe de la Défense ».


Un déplacement dans un pays en guerre depuis plus d'un an et demi... N'était-il pas complexe de se rendre sur place ?

Effectivement, ce fut un très long périple avec d'abord un vol jusqu’à Varsovie, puis un transport en bus durant quatre heures, et enfin, douze heures de train de nuit pour parvenir jusqu'à Kiev.

Pour la première fois de ma vie je me suis retrouvée dans un pays en guerre soumis à des couvre-feux et des consignes de sécurité strictes.

Cela vous fait prendre pleinement conscience de ce qu'endurent au quotidien les Ukrainiens depuis plus d'un an et demi déjà.

Guillemet red gauche Fière d'avoir délivré un message de soutien renouvelé aux Ukrainiens. C’est capital de leur dire que la France sera à leurs côtés aussi longtemps que nécessaire ! Guillemet red droite


Que retenez-vous de ce voyage ?

D'abord, le courage et la résilience exceptionnels du peuple ukrainien et de ses dirigeants.

Depuis 18 mois, le pays subit une agression inacceptable voulue par le pouvoir russe et malgré cela ils montrent une cohésion absolument remarquable.

C’est grâce à cela qu’ils ont tenu bon jusqu’ici et qu’ils réussissent à mettre en difficulté les forces armées de l'assaillant.

Nous avons aussi parlé de « l’après-guerre » avec d’une part la reconstruction mais aussi les questions sur la traçabilité des armes pour éviter qu'ensuite elles ne se retrouvent dans la nature…

Nous avons parlé de ce sujet. L’Ukraine y travaille et je vais plaider pour que la France y contribue pleinement parce que c’est un vrai enjeu de sécurité.

Mais je retiens aussi de ce voyage le besoin d’aide, de soutien et de reconnaissance.

Ils voudraient que l’Occident aille plus vite dans l’envoi d’équipements.

En tenant tête à la Russie, les Ukrainiens se sacrifient pour protéger l’Europe. Cela leur donne légitimement le statut de candidat à l’adhésion à l’Union européenne et aussi à l’OTAN dès que les conditions seront réunies.

Guillemet red gauche L’avenir de l’Ukraine s'écrira au sein de l'Union Européenne et de l'OTAN ! Guillemet red droite


Pour autant l’Ukraine ne remplit pas encore toutes les conditions. Quels progrès ont été accomplis face à la corruption par exemple ?

il y a actuellement de gros efforts qui sont réalisés pour assainir la situation. Le Président Volodymyr Zelensky vient d’ailleurs d'envoyer un signal très clair en évinçant leur Ministre de la Défense.

L’Ukraine accomplit un travail considérable pour changer ses lois et réformer ses institutions. L’Union européenne en est consciente.

L’avenir de l’Ukraine s'écrira au sein de l'Union Européenne, et pour ma part, je souhaite que cela arrive le plus vite possible.

Guillemet red gauche Il faut parvenir à trouver la voie de la paix. Mais cela devra être décidé par l’Ukraine et uniquement par l'Ukraine…
C'est un pays souverain !
Guillemet red droite


Les difficultés de la contre-offensive vont-elles peser lourd dans le soutien à cette guerre ?

L’Ukraine a reconquis du terrain même si cela reste modeste. De brèches sont ouvertes dans les lignes de défense russes.

Regardons aussi à quel point le pouvoir russe est en difficulté. Quand on voit Vladimir Poutine aller quémander des armes à la Corée du Nord, cela montre que la situation est en réalité assez catastrophique pour lui d’autant plus que les sanctions commencent à peser lourdement sur l’économie russe.


Avez-vous pu évoquer à l'occasion de ce déplacement les perspectives de paix ?

Bien sûr, il faut parvenir à trouver la voie de la paix le plus rapidement possible. Mais cela devra être décidé par l’Ukraine et uniquement par l'Ukraine… C'est un pays souverain. N'oublions pas qu'aujourd’hui c'est lui qui est victime de cette guerre.

*  *  *


Retour en images sur les principaux temps forts de ce déplacement en Ukraine

Au programme de ce déplacement de trois jours, des rencontres avec de nombreuses personnalités ukrainiennes de premier plan, avec notamment Ohla Stefanichyna, Vice-Première Ministre en charge de l'intégration européenne et euroatlantique de l'Ukraine et Oleksandr Kornienko, Premier Vice-Président de la Rada (le Parlement ukrainien).

Mais également, avec la Première Dame, afin d'évoquer le travail de sa Fondation Olena Zelenska qui œuvre pour que chaque personne en Ukraine puisse se sentir physiquement et mentalement en bonne santé, en sécurité, et capable d'exercer son droit à l'éducation et de construire un avenir dans son pays natal

Enfin, des visites symboliques de lieux de recueillements chargés d'émotions et d'histoire, comme le mur dédié aux héros de la guerre, le mémorial des victimes de l'Holodomor et la cathédrale Saint-Michel au dôme d'or.

  • Entretien avec Olha STEFANICHYNA, Vice-Première Ministre chargée de l'intégration européenne et euroatlantique de l'Ukraine
    Entretien avec Olha STEFANICHYNA, Vice-Première Ministre chargée de l'intégration européenne et euroatlantique de l'Ukraine
  • Entretien avec Oleksandr Kornienko, Premier Vice-Président la Rada, le Parlement ukrainien
    Entretien avec Oleksandr Kornienko, Premier Vice-Président la Rada, le Parlement ukrainien
  • Entretien avec Vitali Klitschko, Maire de Kiev
    Entretien avec Vitali Klitschko, Maire de Kiev
  • Visite du centre de réhabilitation militaire de Kiev
    Visite du centre de réhabilitation militaire de Kiev
  • Rencontre des groupes d'amitié France/Ukraine
    Rencontre des groupes d'amitié France/Ukraine
  • Visite à la cathédrale Saint-Michel au dôme d'or
    Visite à la cathédrale Saint-Michel au dôme d'or
  • Mur dédié aux héros de la guerre
    Mur dédié aux héros de la guerre en Ukraine
  • Dépôt de gerbe au mémorial des victimes de l'Holodomor
    Dépôt de gerbe au mémorial des victimes de l'Holodomor
  • Sculpture au Mémorial des victimes de l'Holodomor
    Sculpture au Mémorial des victimes de l'Holodomor

(Cliquer sur les images pour les agrandir)

A l'Assemblée nationale

Neuvième circonscription

La Ville du Cannet

Suivre l'actualité de votre Député

Michèle TABAROT – Permanence parlementaire
56 place du Logis 06580 Pégomas    04.93.42.61.23

Mentions légales © Michèle Tabarot, tous droits réservés.

Michèle TABAROT
Député des Alpes-Maritimes

151220.Ban MT Fig AssNat 960

NEWSLETTER