Michèle TABAROT, Député de la 9° Circonscription des Alpes-Maritimes

140717.14juillet Discours
Cérémonie patriotique pour célébrer notre « fête nationale », au Cannet 14 juillet 2017

Mesdames, Messieurs,

Merci à tous de votre présence fidèle à cette cérémonie du 14 juillet. Nous célébrons aujourd’hui notre fête nationale, devant ce monument aux Morts qui nous rappelle le sacrifice héroïque de ceux qui ont perdu la vie pour notre patrie.

Traditionnellement cette journée est un moment de célébrations et de réjouissances. Nous fêtons la France et ses symboles éternels, notre hymne national, les trois couleurs de notre drapeau, et les trois grands principes qui fondent notre devise : la liberté, l’égalité, et la fraternité.

Malheureusement ce jour marque aussi un bien triste anniversaire. Il y a un an, à quelques kilomètres d’ici, sur la Promenade des Anglais, un terroriste ignoble et barbare a semé la mort et la désolation.

Guillemet red gauche Nos cœurs sont lourds au souvenir de ces hommes, ces femmes, et ces enfants innocents qui ont si tragiquement perdu la vie. Guillemet red droite

Nos pensées sont tournées vers les victimes et leurs proches, mais aussi vers tous ceux qui ont vécu cette nuit tragique et qui souffrent toujours dans leur corps ou dans leur âme. Nous tenions à leur rendre cet hommage solennel pour leur redire que la Nation toute entière est avec eux.

Nous sommes unis, ensemble pour faire face à la plus grande menace de notre histoire contemporaine. Nous sommes en effet en guerre. Les dangers sont immenses et nous n’avons pas le droit d’être faibles.

Je déplore ainsi l’annonce d’une baisse de 1,5 milliard d’euros concernant les moyens de la Justice, de la Police, et de l’Armée dans le contexte terrible que nous vivons.

Je déplore aussi la fin de l’état d’urgence dans moins de 4 mois, alors que la menace est toujours si grande. La première des libertés, c’est la sécurité. L’Etat d’urgence ce n’est pas la fin des libertés. Bien au contraire, c’est le moyen de les préserver pour ceux qui, comme nous, n’ont rien à se reprocher !

140717.14juillet 2X

Voilà chers amis ce que je souhaitais vous dire en ce jour de fête nationale. Le triste anniversaire que nous commémorons en ce jour m’oblige à avoir un ton grave, alors que d’habitude cette fête nationale doit rimer avec espoir et fierté. Justement, la fierté d’être Français, elle ne devra jamais nous abandonner.

Être Français, c’est appartenir à une belle et grande Nation.
Être Français, c’est avoir un attachement sans borne pour la terre à laquelle on appartient.
Être Français, c’est partager une langue merveilleuse, un magnifique territoire, mais aussi une grande histoire et une destinée commune.
Être Français, c’est aimer notre culture qui est enviée du monde entier. C’est respecter nos racines judéo-chrétiennes, quelles que soient nos origines ou nos croyances.

Et puis, par-dessus tout, être Français, c’est aimer passionnément la liberté. Chers Amis, tant que nous aurons en nos cœurs cet amour de la liberté, et cette fierté de la France, alors peu importeront les menaces, et peu importeront les dangers, car rien ne pourra nous vaincre.

« Vive le Cannet, Vive la Liberté, Et Vive la France ! »

Allocution de Michèle TABAROT, Député-Maire du Cannet à l'occasion de la fête nationale célébrée le 14 juillet 2017 au Cannet. Seul le prononcé fait foi.