Une détermination intacte pour poursuivre mon engagement au service de notre territoire et de la France

En me plaçant largement en tête des suffrages du second tour des élections législatives avec plus de 63% des voix sur l’ensemble des sept communes qui composent notre Neuvième circonscription, les électeurs m’ont une nouvelle fois renouvelé leur confiance. Je suis profondément touchée par la reconnaissance du travail accompli et le soutien qu’ils me portent. C’est pour moi une immense joie et un véritable honneur.

Dans un contexte national particulier, vous savez que mon engagement pour notre territoire se renforce chaque jour. Ensemble nous avons tissé des liens sincères et solides. Ils m’encouragent à continuer de mener en votre nom les combats que nous partageons.

Je le ferai avec cohérence et détermination, en restant fidèle à nos valeurs et à nos convictions, en travaillant avec nos élus locaux et en restant à l’écoute de chacun.

Cette nouvelle législature je l'aborde avec une motivation intacte et une détermination encore plus grande afin de poursuivre mon engagement à votre service pour nos valeurs, pour notre territoire et pour la France.

Notre grand rassemblement devant la permanence à Pégomas

Une foule compacte, des amis à perte de vue… Des élus venus de toute la circonscription et de très (très) nombreux militants s'étaient donné rendez-vous jeudi soir devant le QG de campagne de Michèle Tabarot pour redire à notre candidate toute leur détermination en vue du second tour dimanche 19 juin. Objectif : mobilisation générale pour confirmer le beau résultat obtenu dimanche dernier. Aucune voix ne doit manquer !

Ambiance survoltée et ferveur militante pour le grand rassemblement autour de Michèle TABAROT au Cannet

Dans une salle archi-comble, avec une ambiance survoltée et une ferveur militante exceptionnelle, en présence de très nombreux élus de toute la 9ème circonscription, Michèle TABAROT a été longuement acclamée par le public venu prendre part avec enthousiasme à ce grand rassemblement au Cannet qui fera date dans cette campagne électorale à quelques jours du 1er tour des élections législatives.


Chers amis,

Quelle joie de vous retrouver encore si nombreux ce soir. Quelle joie aussi de voir tant d’élus venus pour me témoigner leur soutien et leur amitié. Merci à tous.

Vous le savez, ce n’est jamais évident de prendre la décision d’être candidate à une élection. Les questions sont nombreuses… Est-ce le bon choix ? Est-ce que je peux encore apporter quelque chose à mon territoire et à mon pays ? Et surtout, mes chers amis, est-ce que vous serez encore une fois à mes côtés pour gagner cette bataille ?

Depuis le début de cette campagne et ce soir encore, vous me le confirmez, avec votre fidélité, votre chaleur, et votre enthousiasme.

Ensemble, nous pouvons encore accomplir de grandes choses pour ce territoire, dans lequel je suis profondément enracinée.

Ensemble, avec Jérôme VIAUD et les élus de la Neuvième circonscription, pour notre territoire et pour la France

Quel moment de campagne exceptionnel et quelle immense joie d’être aussi bien entourée pour notre banquet républicain au Plan-de-Grasse.

Avec Jérôme Viaud, qui m’accompagnera dans ces élections législatives en tant que suppléant. Avec Florence, Michèle, Christian, Richard, Yves, Philippe bien sûr, et tous les élus de notre magnifique circonscription. Avec vous tous les amis…

Du fond du cœur, un grand merci pour vos encouragements et la chaleur de vos témoignages qui comptent tant pour moi


Michèle TABAROT


Avec Michèle TABAROT, Député de la 9ème circonscription et de gauche à droite : Fleur FRISON-ROCHE et Didier CARRETERO, Conseillers départementaux du canton du Cannet ; Yves PIGRENET, Maire du Cannet ; Jérôme VIAUD, Maire de Grasse et Président de la Communauté d'agglomération du Pays de Grasse ; Philippe TABAROT, Sénateur des Alpes-Maritimes ; Jean-Marc MACARIO, Maire de Spéracèdes ; Florence SIMON, Maire de Pégomas ; Michèle PAGANIN, Maire d'Auribeau-sur-Siagne et Vice-Présidente du Conseil départemental ; Michèle OLIVIER, Conseillère départementale ; Christophe CHALIER, Conseiller municipal de Mouans-Sartoux.

Entretien dans Valeurs actuelles : Je n’ai pas vu de ‘‘nouveau monde’’ mais plutôt la poursuite des vieilles pratiques

07052022.Nice Matin ITW Bandeau

Michèle Tabarot fait le bilan de la législature écoulée à l’Assemblée nationale sous la présidence d’Emmanuel Macron. Candidate à sa réélection pour la 9ème circonscription des Alpes-Maritimes, l’élue LR revient sur son travail au Parlement. Cette routarde de la politique, tête bien connue des électeurs maralpins, remettra son mandat en jeu en juin prochain.

Vingt ans de députation et toujours la même détermination. Michèle TABAROT repart au combat pour les Législatives dans la 9ème circonscription. Toujours sous la bannière LR, à l’heure où d’autres personnalités de Droite du département ont préféré rallier d’autres Horizons macronistes. Malgré la débâcle de Valérie Pécresse à la Présidentielle et la menace RN sur son territoire, l’élue cannettane entend repousser l’adversité en juin prochain. Elle s’en explique…

Quel regard portez-vous sur le bilan de cette législature sous l’ère Macron ?

Son bilan, c’est beaucoup de bruit pour très peu de réformes avec des renoncements emblématiques comme pour la réforme des retraites qui a été abandonnée. C’est aussi le règne de l’affichage avec des grandes déclarations et après plus rien. Nous l’avons vu avec le discours des Mureaux : le projet de loi sur les séparatismes ne désignait même plus l’islamisme politique comme ennemi de la France.

Il y a aussi eu de l’arrogance. D’abord envers les oppositions. Si le gouvernement nous avait respectés, nous aurions évité des difficultés. Sur les gilets jaunes par exemple, en nous écoutant, le Gouvernement aurait renoncé à la hausse des taxes sur l’essence dès le début. C’est la même chose pour les collectivités locales qu’il a méprisées et maltraitées alors qu’elles sont des relais essentiels de l’action publique. Sans elles, la bataille contre la pandémie aurait été perdue. Au final, tout cela a conduit à beaucoup de déception et à la montée des extrêmes et de l’abstention à l’issue du mandat.


Député des Alpes-Maritimes

NEWSLETTER

Connexion