Michèle TABAROT, Député de la 9° Circonscription des Alpes-Maritimes

051015.Bannière AN MTabarot 1

Communiqué de Presse • Le Cannet, le 16 février 2017

Michèle TABAROT, Député des Alpes-Maritimes, dénonce avec la plus grande fermeté les propos inexcusables d’Emmanuel Macron qui a osé qualifier la colonisation française de « crime contre l’humanité ».


Ces affirmations ravivent inutilement les souffrances endurées par les Pieds-noirs & les Harkis qui – en 1962 – ont dû quitter si brutalement ce pays, y laissant leurs défunts et les souvenirs d’une vie. Elle partage l’émotion légitime suscitée par cette violente mise en cause de leur histoire et de leur œuvre.

Faut-il une nouvelle fois rappeler les apports de la colonisation dans ce pays ? Les Pieds-noirs ont créé des hôpitaux, des écoles, des routes. Ils ont développé l’économie, modernisé l’agriculture. Aujourd’hui encore l’Algérie en bénéficie pleinement.

Ramener la colonisation au rang de « crime contre l’humanité » – au même titre que la Shoah ou les massacres perpétrés par les pires dictatures au Monde – est totalement indigne, surtout de la part de quelqu’un qui aspire à la Présidence de notre République.

160217.Infographie DéclarEMacron b

Au lieu de tenir de tels propos, Monsieur Macron se serait grandi à montrer son désir d’œuvrer à la réconciliation et à l’apaisement des mémoires, surtout après les nouvelles offenses subies durant le mandat de François Hollande qui a, notamment, pris part aux commémorations des funestes accords d’Evian.