ACTUALITÉS

Crise sanitaire en France : l'Exécutif porte une lourde responsabilité

L’explosion des cas de coronavirus en France démontre la gestion catastrophique de la crise sanitaire par le Gouvernement. Les hésitations permanentes, les errements et les demi-mesures n’ont pas permis de retarder la seconde vague.

Malheureusement, il s’est une nouvelle fois livré à un exercice solitaire n’ayant pas le courage d’associer et d’informer régulièrement les formations politiques sur l’évolution de la situation.

Cet aveu d’échec, c’est aussi celui du Chef de l’État.

Face à l'explosion des violences, les paroles ne suffisent plus...

Depuis plusieurs mois, nous assistons à une explosion des violences dans notre pays.

L’insécurité progresse et l’inquiétude des Français suit la même trajectoire. Nous l’avons ressenti sur la Côte-d’Azur où les troubles et les agressions se sont multipliés durant tout l’été.

Nous le voyons aussi avec effarement partout en France, comme à Herblay et à Champigny-sur-Marne où des policiers sont abattus en pleine rue avec une barbarie extrême et des commissariats sont attaqués par des hordes de délinquants.

Pendant ce temps, l’exécutif se contente d’observer et de commenter.

Algérie française : Ce n’est pas en ravivant les souffrances que l’on parviendra à apaiser les mémoires

Révoltée par la diffusion hier soir (ndlr : 06/10/2020) sur France 2 d’un pseudo documentaire en totale contradiction avec l’obligation de neutralité du Service public.

Ni plus ni moins qu’un outil de propagande entre les mains des chantres de la repentance et de tous ceux qui voudraient réécrire de façon partiale l’histoire de France pour tenter d’effacer des mémoires les apports bénéfiques de la colonisation en Algérie comme ailleurs et nier la réalité du traumatisme enduré par les Pieds Noirs et les Harkis arrachés à leur terre et à leurs racines.

Ce n’est pas en ravivant les souffrances de la sorte que l’on parviendra à apaiser le souvenir de ces épreuves tragiques…


Député des Alpes-Maritimes

NEWSLETTER

Connexion