ACTUALITÉS

Monsieur le Président, serez-vous le fossoyeur de l'Histoire de France

181220.Valeurs logo

En appelant à "déconstruire notre Histoire", comme il l'a affirmé sur la chaîne américaine CBS, le président de la République "déconstruit notre Nation", déplore la député LR des Alpes-Maritimes, Michèle Tabarot.
Le Président des Républicains, Christian Jacob, s'est joint à cette lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron et cosignée par plusieurs parlementaires.


Par Michèle TABAROT
Publié le 22 avril 2021 à 17:00



Monsieur le Président,

Depuis le début de votre mandat vous avez été animé par l’obsession de la repentance, particulièrement en ce qui concerne la présence française outre-mer. Mais ce 18 avril, vous avez franchi une étape supplémentaire en assumant sur une chaîne de télévision étrangère votre volonté de « déconstruire l’Histoire de France ». Vous prétendez ainsi, remettre en cause l’héritage de millénaires d’une Histoire si riche qu’elle a inspiré le monde et les libertés. Mais notre passé n’est pas une construction aléatoire ou imposée. Les instants qui y figurent ont façonné notre pays, que ce soit des victoires, des défaites, des révolutions, des pensées, des découvertes…

Insécurité en France : Emmanuel Macron cherche à faire illusion pour masquer l'échec de son quinquennat

L’offensive médiatique lancée par le Président de la République pour vanter sa politique dans le domaine de la sécurité est un nouvel exercice d’autosatisfaction indécent alors que notre pays apparaît fracturé comme jamais.

Elle ne suffira pas à masquer l’échec de son quinquennat avec l’explosion de l’hyper-violence et de la délinquance en France.

Car en effet, le véritable bilan d’Emmanuel Macron, c’est un affaiblissement notoire de l’autorité de l’État, dans la continuité du mandat de François Hollande.

Ce recul, c’est aussi un déficit de moyens alloués à nos policiers et à nos gendarmes qui n’ont plus la possibilité d’assurer le maintien de l’ordre sur tout le territoire national, en dépit d’un engagement exemplaire de leur part qui force l’admiration.

NEWSLETTER

Connexion