Nomination au sein de la mission d’information sur la formation des enseignants

Michèle TABAROT nommée parmi les membres de la mission d’information parlementaire sur la « formation des enseignants »

Lors de sa réunion du 16 décembre 2015, le bureau de la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale a décidé de la création d’une mission d’information sur la formation des enseignants.

22092009.MT AssNat Com

Entre autres axes de travail, la mission d’information se propose de faire le point sur la mise en place de la réforme qui a fait l’objet de certaines critiques.

Elle pourra également évaluer les progrès accomplis dans l’émergence d’une culture commune aux personnels enseignants, compte tenu de l’hétérogénéité de leurs parcours, s’interroger sur la question de l’intégration des ESPE dans l’université, et celle la recherche pédagogique et de son transfert.

Elle dressera aussi un bilan des axes de la réforme relatifs à la professionnalisation, en s’attachant particulièrement à la formation continue.

Pour traiter ces différentes questions, la mission organisera une série d’auditions, afin d’entendre l’ensemble des acteurs du secteur :

Syndicats et associations d’enseignants, associations de parents d’élèves, de formateurs d’enseignants, responsables administratifs de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, experts et praticiens.

Composition du Bureau désigné le 20 janvier 2016.

Incidents graves dans les établissements scolaires

Augmentation des incidents graves liés à la consommation de drogues dans les établissements scolaires, Michèle TABAROT interroge le gouvernement...

Madame Michèle TABAROT attire l'attention de Mme la ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur le nombre d'incidents graves signalés dans les collèges et lycées publics pour l'année 2014/2015.

Michèle TABAROT à l'Assemblée Nationale

Si le taux moyen est annoncé stable, plusieurs indicateurs doivent particulièrement retenir l'attention s'agissant :

D'une part, des violences verbales dont plus de la moitié concernent les professeurs,

Et d'autre part, la consommation de stupéfiants qui représente désormais 10 % des faits signalés dans les lycées, contre 4 % il y a trois ans.

Il convient aussi de relever que 5 % des établissements concentrent à eux-seuls près du quart des incidents graves.

Aussi, elle souhaite savoir ce que le Gouvernement entend mettre en œuvre pour enrayer ces évolutions très préoccupantes.

Télécharger la Question écrite 92475 du 19 janvier 2016

Suivre l'actualité de votre Député

Michèle TABAROT – Permanence parlementaire
56 place du Logis 06580 Pégomas    04.93.42.61.23

Mentions légales © Michèle Tabarot, tous droits réservés.

Michèle TABAROT
Député des Alpes-Maritimes

151220.Ban MT Fig AssNat 960

NEWSLETTER