ACTUALITÉS

Nos Forces de l'ordre méritent estime et soutien pour leur dévouement admirable

Je tiens à redire tout mon soutien et toute mon estime à nos policiers et à nos gendarmes face à la vague de dénigrement dont ils font l’objet dans certains médias.

Si quelques faits regrettables peuvent parfois se produire, ils ne doivent pas pour autant nous faire oublier la réalité de ce qu’ils vivent depuis de nombreuses années.

Car ils exercent leurs missions périlleuses avec un courage remarquable.

Ils sont en première ligne face au terrorisme alors que la menace n’a jamais été aussi élevée.

66 ans après, une nouvelle « Toussaint rouge »...

En ce 1er novembre, notre pays est encore confronté à une lourde menace terroriste comme nous l’ont si brutalement rappelé l’assassinat de Samuel Paty et l’attaque barbare de la basilique Notre-Dame de Nice.

Comment ne pas faire ici de parallèle avec la tragique Toussaint rouge et ses lâches attaques terroristes qui ont marqué le début de la guerre d’Algérie, le 1er novembre 1954.

Des dizaines d’attentats, qui seront l’acte fondateur du FLN et de sa funeste doctrine, vont ensanglanter ce territoire qui était alors la France.

Des casernes, des bâtiments administratifs, des bureaux de poste, des exploitations agricoles, des voies ferrés, des radios et tout ce qui symbolisait les apports positifs de la présence française seront visés.

Crise sanitaire en France : l'Exécutif porte une lourde responsabilité

L’explosion des cas de coronavirus en France démontre la gestion catastrophique de la crise sanitaire par le Gouvernement. Les hésitations permanentes, les errements et les demi-mesures n’ont pas permis de retarder la seconde vague.

Malheureusement, il s’est une nouvelle fois livré à un exercice solitaire n’ayant pas le courage d’associer et d’informer régulièrement les formations politiques sur l’évolution de la situation.

Cet aveu d’échec, c’est aussi celui du Chef de l’État.


Député des Alpes-Maritimes

NEWSLETTER

Connexion