ACTUALITÉS

EHPAD de Mougins : Michèle TABAROT réclame une réaction urgente à la hauteur du drame

Dans un courrier adressé au 1er Ministre, Michèle TABAROT réclame une réaction en urgence des pouvoirs publics à la hauteur du drame qui se déroule actuellement à l’EHPAD « La Riviera » de Mougins, dans sa circonscription, où 37 décès liés au coronavirus ont déjà été constatés. Elle écrit :

J’ai précédemment saisi le Ministre des Solidarités et de la Santé par un courrier demeuré à ce jour sans réponse. Aujourd’hui il apparait que, malgré l’alerte donnée, la situation ne cesse de s’aggraver. Aucun dispositif n’a été trouvé pour isoler efficacement les résidents non-encore infectés. La configuration de cet établissement ne le permet pas. Dès lors, je ne comprends pas pourquoi une solution permettant d’extraire les personnes non-malades n’a pas encore été mise en œuvre.

De plus, je sais que le Centre Hospitalier de Cannes est prêt à apporter un soutien médical renforcé, y compris au sein de l’établissement, ce qui s’avère impératif.

Il peut le faire sans délai mais n’a reçu aucun ordre de mission, ni aucun cadre permettant une telle intervention qui, vous le comprendrez, ne peut s’envisager sans mode opératoire définit clairement au niveau des administrations de l’État.

Je compte sur vous pour donner dès à présent toutes les directives qui s’imposent afin que les A.R.S puissent produire très rapidement des ordres de mission clairs à destination des hôpitaux qui sont en mesure d’intervenir en soutien des EHPAD au sein desquels des cas de coronavirus ont été détectés.

C’est une situation d’urgence absolue dont vous avez pleinement conscience. Je compte sur votre détermination à agir dans l’intérêt des résidents de l’EHPAD de Mougins et de tous ceux qui sont ou seront concernés en France.

La lettre du Député de la 9ème circonscription des Alpes-Maritimes

La situation inédite qui traverse notre pays nous amène à modifier notre quotidien d’une manière que nous n’aurions sans doute jamais pu imaginer

Dans leur très grande majorité, les Français acceptent les nouvelles règles qui leur sont imposées pour limiter la propagation du virus. Le combat est loin d’être gagné et tout relâchement dans notre vigilance serait coupable.

Nous le devons à nos personnels soignants qui sont admirables et qui, chaque jour, mettent leur vie en péril pour en sauver d’autres.

Nous le devons aussi à ceux qui poursuivent leur activité pour permettre aux Français de continuer à avoir accès aux produits de première nécessité.

Nous le devons aussi aux Policiers, Gendarmes, Militaires, Pompiers et à tous les fonctionnaires mobilisés pour veiller à la sécurité de tous, faire vivre la solidarité et assurer la continuité du service public.

Michèle TABAROT se préoccupe des conséquences économiques et sociales de l'épidémie de Covid-19

Les nombreux échanges et messages reçus de la part de commerçants, restaurateurs, entrepreneurs et professions libérales montrent l’urgence d’apporter un soutien puissant aux acteurs économiques pour limiter les conséquences de la crise économique et sociale annoncée.

Les mesures décidées par le Gouvernement ne répondent que partiellement à l’importance des besoins et les parlementaires se sont immédiatement mobilisés pour l'alerter à ce sujet.

Ainsi, Michèle TABAROT qui avait interrogé le Ministre de l’Économie, se réjouit qu’il se soit ensuite engagé à ce que les conditions d’accès au fonds de solidarité soient assouplies pour les TPE et PME.

De même, plusieurs évolutions sont intervenues concernant les aides dédiées aux professions libérales même si du chemin doit encore être parcouru.

Il reste des enjeux essentiels à satisfaire…

A commencer par la nécessité que la crise sanitaire soit reconnue au même niveau qu’une catastrophe naturelle afin que les entreprises puissent bénéficier de garanties de la part de leurs assurances.


Député des Alpes-Maritimes

NEWSLETTER

Connexion